accueil
www.eghezee.org
Aische - Mehaigne - St-Germain - Liernu (11,5km)
Chemin de terre sur 100m qu'on peut éviter facilement.
Départ et arrivée: place d'Aische

plan
Partir par la rue Tholomé (opposée à la direction de l'église) et monter jusqu'à un carrefour qui comporte une chapelle en son centre. (Point repéré 1)
Tourner à gauche. Continuer (1,5km) jusqu'aux premières maisons de Mehaigne.
Dans le virage à angle droit vers la gauche (2), monter le chemin de terre à droite. (On peut éviter ce passage parfois boueux en continuant jusqu'à la route, puis en tournant deux fois à droite). On arrive à un carrefour avec une chapelle encadrée par deux marronniers. En face, on aperçoit l'imposante ferme du Monceau.

Anciennement château-fort, la ferme du Monceau (XVIIe) comporte de vastes bâtiments flanqués de tours et entourés de fossés à demi-comblés. La terre du Monceau était autrefois "un alleu", c'est-à-dire une propriété personnelle.

Tourner à droite sur le chemin bétonné. Le suivre (2,5km) jusqu'à Saint-Germain. On longe les prairies où sont élevés des canards par la société Upignac.

En 1985, après s'être spécialisé dans le S.-O. de la France, Michel Petit décide de produire du foie gras de canard en Belgique. La famille Petit achète ses canetons âgés d'un jour en France. Des parcours aménagés sur 10 ha de terres, parsemés de plans d'eau permettent aux 15.000 canards élevés annuellement, de beaucoup marcher pour développer leur cage thoracique qui abritera ce volumineux foie.

On débouche finalement sur la route de Perwez à Saint-Germain. (3) Aller vers la droite le long de la ferme et prendre le chemin tout proche vers la gauche. Au carrefour à 100m, il faut prendre à droite, mais une diversion est possible: si on descend par la rue de gauche (rue de la Brasserie), on arrive après 300m à la fontaine miraculeuse de saint Germain.

Parti évangéliser les Gaules au Ve siècle, saint Germain l'Auxerrois aurait selon la légende, fait jaillir à cet endroit une fontaine miraculeuse qui a la réputation de guérir les enfants qui tardent à marcher.

Du carrefour, notre promenade continue à droite vers les champs (à gauche si vous revenez de la fontaine).
Au carrefour suivant, tourner à droite pour arriver aux premières maisons de Liernu. Après deux virages, tourner à gauche vers l'autoroute. La longer en descendant et rejoindre la rue du Gros-Chêne. (4) Tourner à droite. Cette rue large et bétonnée est assez peu fréquentée, mais certains conducteurs y roulent à une vitesse excessive.
Après 750m, on trouve un chemin qui monte à gauche juste avant une chapelle.

Si vous quittez cette promenade et continuez tout droit sur la route, vous verrez de suite à droite une superbe propriété peinte en blanc: la ferme de la Natoye avec encore quelques parties datées du XVIIIe, et le reste fin XIXe. Après 300m, vous arrivez au célèbre Gros-Chêne, le plus gros de Belgique et sans doute, le plus vieux. Il se trouve derrière l'église. Il a une circonférence de 14,24 m au sol, 10,82 m à 1 m de hauteur, une couronne de 20 m de diamètre et une hauteur totale de 19 m. Son origine est située entre le règne de Charlemagne et le 5e S. A la fin du Moyen-Age, déjà, le seigneur des lieux rendait la justice sous son ombrage. Il est toujours vigoureux et donne encore d'abondantes glandées.

Mais notre promenade continue par le chemin qui s'élève entre les buissons. Longeant un verger, il tourne à droite à angle droit vers Aische. Bientôt on aperçoit à droite dans le lointain près de la cabine électrique la chapelle de la Croix-Monet (site classé).

Au Moyen-âge, un paysan (Monet) y construisit une cabane et y vécut en ermite. La statue de ND des Affligés qu'il y avait placée attira de nombreux pélerins. Au XVIIIe, Louis du Bois, le seigneur local, y construisit la chapelle en remerciement de sa guérison.

On va jusqu'au bout de cette rue (rue du Vielahaut). Traverser la route de Perwez (5) et aller vers la droite pour prendre la rue bétonnée toute proche vers la gauche (rue du Château), où vous apercevrez à gauche la ferme historique et les ruines du château.

Le château fut construit au 12e siècle et agrandi entre 1760 et 1780 par Simon de Neuf, qui ajouta 2 ailes, rehaussa la tour, élargit les fossés, y jeta un nouveau pont. La ferme attenant au château date du début de la période espagnole, fin du 16e Siècle. Pendant la guerre, le château fut endommagé et démoli ensuite en partie par les nouveaux propriétaires. Les poutres et pierres furent récupérées et utilisées pour l'embellissement de la ferme ou revendues. Aujourd'hui, il ne reste que quelques pans de murs et des éboulis, un étang et la cour.

Cette rue débouche sur la place.


Reproduction autorisée à condition de joindre la mention: "Extrait de Éghezée-Webinfos (www.eghezee.org)"

Les autres promenades
Accueil | Agriculture | Clubs | Liens | Loisirs | Organismes | Patrimoine | Plan