accueil
www.eghezee.org
Cultures en Hesbaye
Betterave | Froment | Escourgeon | Légumes | Lin | Maïs
(en italique la dénomination wallonne)
Cliquer sur une vignette pour voir la photo agrandie
LA BETTERAVE (bétrâle)
Cette plante vit normalement deux ans: la première année, elle se construit une énorme racine pleine de sucre et de nourriture. La deuxième, elle utilise ces réserves pour produire une grosse fleur et ensuite des semences.
Mais l'homme vient arracher la plante dès que la racine est assez grosse et en extrait le sucre. On ne peut pas trop le considérer comme un profiteur, car avant cela il a beaucoup travaillé.

PRÉPARATION
La betterave se cultive après l'escourgeon. L'agriculteur dépose d'abord sur le champ de l'écume de sucrerie (ce qui surnage sur la mélasse et que l'on voit stockée au bord des champs semblable à du sable) puis des scories d'aciérie qui contiennent de la chaux, pour diminuer l'acidité du sol. En novembre, il laboure le champ pour que pendant l'hiver la nature travaille secrètement la terre.

SEMAILLES
Au printemps, l'agriculteur répand d'abord de l'engrais contenant de l'ammoniaque et de l'azote et une semaine après, il sème les betteraves au moyen d'un semoir spécial, de grande précision. Bien que la semence soit livrée enrobée d'insecticide, l'agriculteur pulvérise plusieurs fois le champ pour éliminer les mauvaises herbes (qui volent aux betteraves leur nourriture) et exterminer les bestioles qui mangent les feuilles ou les racines.

Sur ces photos (26k JPG) prises là où la pluie avait empêché un agriculteur de pulvériser, on voit (à droite) de l'aethusa pousser partout entre les betteraves.
Plus grave, à gauche des chenilles dévorent les feuilles.

RÉCOLTE
Pendant les mois d'octobre et de novembre, on arrache les betteraves au moyen de machines spéciales. Les feuilles sont récoltées pour servir de nourriture au bétail ou restent sur le champ. Les racines (la grosse partie qui pousse sous le sol) sont conduites à la râperie de Longchamps où elles sont hachées et cuites. On en extrait un jus (la mélasse) qui est envoyé par pipeline à la sucrerie. Les débris des racines (les pulpes) sont utilisés pour alimenter le bétail.
On récolte environ 65 tonnes de betteraves à l'hectare.

LES CHICORÉES
Cette variété plus petite de betterave est cultivée pour fabriquer des sucres "light". Les racines sont conduites à la sucrerie d'Oreye.


Retour en haut de la page
LE FROMENT (frumint)
Comme chacun sait, il est cultivé pour fournir la farine dont on fait le pain. C'est une céréale, et on le sème immédiatement après la récolte des betteraves.

Les feuilles de betteraves sont enfouies dans le sol au moyen de la charrue. Cliquer pour agrandir Ensuite, on passe la herse qui réduit en miettes les mottes, puis le semoir qui dépose les graines. On le fait directement après le labour et en un seul passage: la herse est fixée à l'avant du tracteur, le semoir à l'arrière.

Au printemps, il faut traiter le sol et les plantes au pulvérisateur:
- en mars fumure azotée, ainsi qu'en avril et au moment de la formation des épis
- deux passages de désherbants et un de fongicide contre les maladies
- début mai un régulateur de croissance, qui empêche la plante de trop grandir et la rend donc plus robuste contre le danger d'être couchée au sol par le vent.

Cliquer pour agrandir La récolte (la moisson) se fait vers le 15 août, quand le temps a été suffisamment sec (le froment humide doit être séché et cela coûte). Les grains sont conduits au silo et le reste est stocké sous forme de rouleaux ou de ballots pour servir de litière au bétail.

On récolte de 50 à 100 quintaux de froment à l'hectare. (Un quintal = 100kg).


Retour en haut de la page
L'ESCOURGEON (scouran ou wadje d'iviêr)
(appelé aussi "orge d'hiver")
Cliquer pour agrandir À ne pas confondre avec le froment: c'est une graminée utilisée pour l'alimentation du bétail. On le reconnaît à ses arêtes qui arrivent toutes au même niveau.
Il se cultive l'année après le froment: en septembre, les chaumes sont enfouis dans le sol au moyen de la charrue et le sol est ameubli comme pour le froment. On sème en septembre et on applique aux plants les mêmes soins qu'au froment. La récolte se fait en juillet.

LES LÉGUMES
De nombreux agriculteurs cultivent aussi des légumes:
- pommes de terre
- haricots
- carottes
- pois

LE LIN (lin)
Cliquer pour voir en grand le lin au séchage On revoit de plus en plus le lin, pas seulement destiné à la fabrication de fibres textiles: les graines donnent de l'huile, le reste sert à faire des panneaux. Comme le prix payé à l'agriculteur dépend de la longueur de la tige, on ne le fauche pas on l'arrache.
Après être resté quelques jours sur le sol pour sécher, il est transporté en usine pour le rouissage: on le met 3 jours en étuve pour séparer les fibres (filasse) de l'enveloppe (anas).
Cette opération se faisait autrefois à l'eau de pluie en laissant le lin sur le champ plusieurs semaines, ou encore en l'immergeant dans les eaux de la Lys, parfaitement pures.
Plus d'infos

LE MAÏS (mayi, frumint d'turc)
Mas: cliquer pour agrandirLe maïs est une céréale de haute taille (2m) qui porte une double fleur: mâle en haut et femelle à mi-hauteur.
Dans nos contrées, l'ensoleillement est considéré comme insuffisant pour dorer les grains, c'est pourquoi l'ensemble de la plante est souvent haché par une ensileuse pour être utilisé dans l'alimentation du bétail.
Certaines variétés permettent toutefois la récolte des grains tard en automne.
Quelques pièces enfin sont laissées à l'abandon pour servir de nourriture au gibier en hiver.

Retour en haut de la page
Accueil | Agriculture | Clubs | Liens | Loisirs | Organismes | Patrimoine | Plan