accueil
www.eghezee.org
Liernu
Plan des rues    |   Histoire du village

Patrimoine des autres villages
Aische | Bolinne | Boneffe |  Branchon |  Dhuy
Éghezée | Hanret | Leuze |  Longchamps |  Mehaigne
Noville | St-Germain | Taviers | Upigny |  Waret
Patrimoine de Liernu

Place de Liernu

Site de la Place
Il se compose de l'église, du presbytère, du Gros-Chêne et de la ferme de la Cour.

Église


Elle fut plusieurs fois agrandie et modifiée depuis le Moyen-Âge.
La plus grande partie date du XVIIIe. Elle est dédiée à saint Jean-Baptiste, mais on y trouve une statue, un vitrail et une fresque de sainte Brigide.
Tombes anciennes dans le cimetière qui la jouxte.

Presbytère


Il a été reconstruit au XVIIIe.

Gros-Chêne

Il pousse à côté de l'église et est certainement le monument le plus célèbre de l'entité. Il est bien sûr classé.
Contemporain de Charlemagne, il a échappé à bien des tentatives de destruction et à l'incendie.
Son diamètre approche les 4 mètres. Les plus grosses branches sont soutenues par des étais d'acier bien étudiés dans l'ensemble.
La Confrérie du Gros-Chêne veille à sa bonne santé.
Liernu est jumelé avec Allouville-Bellefosse qui possède aussi un gros chêne

Le Gros-Chêne parle, et en wallon, avec la voix de Paul Gilles.


Ferme de la Cour


A admirer près de l'église, elle date du XVIIe.
La grange (classée) a fait l'objet d'une réfection récente.

Chapelle saint Jean-Baptiste


Construite fin du XIXe, elle se trouve au début de la rue de la Blanchisserie.

Ferme de la Rigauderie


On la trouve rue de la Blanchisserie et son origine remonte au moins au XIVe siècle, bien que les bâtiments actuels datent du XVIIIe.

Ferme de la Natoye


Cette magnifique construction située rue du Gros-Chêne a encore quelques parties datées du XVIIIe, mais le reste est pluis récent (fin XIXe).
Elle comprend un parc de 3 hectares particulièrement bien entretenu.

Ferme du Moulin


Bâtie à l'écart presque à Saint-Germain (Tiège du Moulin), elle est un peu coincée par l'autoroute.
Le corps de logis date du XVIIIe.

Réserve naturelle du Fond des Noûwes (des Nues) - L'accès est interdit

À l'ouest de l'autoroute au bord du chemin qui rejoint le bois de Grand-Leez (chemin du Bois du Roi), l'endroit a été aménagé par la Région Wallonne en réserve naturelle domaniale. Voir le document officiel.
En 1985, des rideaux boisés composés d'essences de la chênaie atlantique ont été constitués. Une vieille haie, une fructicée espace planté d'arbustes et de buissons et une prairie complètent l'ensemble.
La mare a été créée en 1991 et ses berges en pente douce facilitent la colonisation par la végétation naturelle du bord des eaux et favorisent les oiseaux limicoles qui cherchent leur nourriture dans la vase de passage.
Certaines espèces y nichent, comme le bruant jaune (Emberiza citrinella) et le faucon crécerelle (Falco tinnunculus).
Parmi la flore, on y observe quelques raretés telles que la véronique à écus (Veronica scutellata) et la patience maritime (Rumex maritimus).
La diversité entomologique, encore augmentée par l'aménagement des plans d'eau, est également à souligner.
Malgré l'interdiction, elle est malheureusement survolée à basse altitude par les aéronefs (paramoteurs, ULM, petits avions, drones) qui atterrisssent sur l'ulmodrome construit illégalement à 500 m en zone agricole.

Histoire du village    |    Plan des rues
Accueil | Agriculture | Clubs | Liens | Loisirs | Organismes | Patrimoine | Plan